Trois titres de notre catalogue mettent le tatouage à l’honneur et constituent autant de manières d’aborder cet art de plus en plus populaire.

Le premier, paru en 2015, présente un siècle de tatouage occidental, de 1914 à nos jours. 100 ans de tatouage met l’accent sur les nombreuses évolutions de cette pratique. La dimension historique de l’ouvrage permet de recontextualiser cette pratique ancestrale et d’identifier les influences entre cultures et pays qui ont participé à son développement et à son expansion. On y apprend par exemple qu’ « avant de tomber en disgrâce après la Seconde Guerre mondiale, le marquage corporel connut une période de grande popularité (…), étant intrinsèquement lié aux forces armées et au patriotisme. »

Ouvrage complémentaire paru en 2016, L’Atlas mondial du tatouage propose quant à lui un tour du monde de la discipline à travers 100 portraits d’artistes contemporains. Il offre un riche panorama de cette pratique à l'aide d'un panel diversifié et inspirant. Les dessins géométriques expérimentaux de l’américaine Amanda Wachob y côtoient par exemple les motifs inspirés des vitraux du français Mikael de Poissy, ainsi que les tatouages indigènes traditionnels du béninois Sam Ije.

Enfin, petit dernier paru cette année, Le Dictionnaire du tatouage décortique avec soin 200 motifs récurrents, classés par ordre alphabétique. L’auteur met en lumière leur signification et leur histoire. Véritable source d’inspiration, cet ouvrage se propose de vous guider dans le monde du tatouage :

Ancre : « L’ancre est un symbole qui semble exercer son attrait autant sur les gens de mer que sur ceux qui restent sur terre. (…) Symbole de force, de stabilité et de résolution, on comprend aisément que cette image soit si populaire. »

Crâne : « Si le crâne symbolise universellement la mort et la décomposition, (…) il prend parfois des connotations plus positives. L’image du crâne évoque inévitablement le sens de notre existence et notre place dans le monde (…). »

Croix de pachuco : « Tatouage de gang associé aux Chicanos (Américains d’origine mexicaine) (…) Chaque trait rayonnant indiquerait six mois de prison (…). »

Tatouage Mode

Partager ce post