Portrait de libraire #06 : Alexis Argyroglo

Portrait de libraire #06 : Alexis Argyroglo

Nouvelle librairie de quartier, et voisine du bureau, la Petite Egypte a ouvert ses portes il y a quelques mois. Alexis Argyrolo nous en dit plus !


Où et depuis quand exercez-vous votre métier de libraire ?

 
Je suis libraire à Paris depuis cinq ans. J'ai travaillé à la librairie du Centre Pompidou, où je m'occupais des rayons essais et cinéma, ainsi que d'une représentation syndicale. J'ai ouvert cette année (mars 2016) ma librairie dans le Sentier : Petite Egypte.


Comment définiriez-vous votre métier ? 


Libraire est un métier commercial, culturel, social : on invente un lieu, on tient une boutique ouverte sur la rue, le quartier et la ville, on prend position. J'aime bien la formule de l'administration : "vente de livres neufs au détail en magasin spécialisé". C'est le point de départ.


Il est comment, le lecteur Pyramyd type ? 


Je ne sais pas, mais il aime certainement le y, la plus belle lettre de l'alphabet, réplique inversée de la lettre grecque lambda (en minuscule). J'ai la chance d'en avoir un dans mon nom de famille. Pyramyd en a deux et c'est très bien : on dirait les deux rames d'une embarcation remontant le Nil. Donc le lecteur Pyramyd type doit aimer les images, les lettres, les signes, et les rapports entre les unes et les autres.


Quels sont vos "chouchous" dans le catalogue Pyramyd ? 


Mes chouchous sont les deux livres de Bruno Munari L'art du design et De choses et d'autres, ainsi que le livre à paraître début octobre sur la couleur des films.
Qu'est-ce que vous préférez dans votre métier ? 
Les lois de l'hospitalité propres à ce métier : accueillir des livres et des personnes, mettre en rapport les uns et les autres.

Left Continuer vos achats
Votre commande

Votre panier est vide